Chronique d’Elliot St-Pierre | Viva España

Le 17 mars 2019, je suis allé voir le spectacle de l’OSS intitulé Viva España.  Le soliste invité pour l’événement était Jérôme Ducharme, un guitariste québécois professionnel. Le matin, j’ai assisté à la générale. J’avais l’impression que le spectacle était seulement pour moi car j’étais seul dans salle. D’accord, il y avait 7 autres personnes! Même si le spectacle était entrecoupé de commentaires du Maestro, ce fut vraiment intéressant. Cela ressemblait vraiment aux générales de mes spectacles de fin d’année même si nous ne sommes que des amateurs.

Par la suite, j’ai pu discuter avec M. Ducharme. Il m’a dit que sa musique préférée était le classique et qu’il ne jouait que de la guitare. Il m’a aussi recommandé de bien écouter mes enseignants et de faire confiance à mes professeurs de musique car ils ont des raisons pour tout ce qu’ils nous font faire.

Quelques heures plus tard, je me suis rendu à la salle Maurice-O’Bready pour voir le dernier concert de la série de Grands concerts BMO. Ce spécial de style espagnol fut une suite de quatre pièces. Le concert a commencé avec des extraits de la Suite espagnol  de Isaac Albéniz. Les extraits allaient de très rapides me faisant penser aux pièces musicales de Disney à très lents comme de très belles berceuses. Au dernier extrait j’avais l’impressions de voler dans les nuages. Jérôme Ducharme est monté sur scène pour la deuxième pièce intitulée Concerto d’Aranjuez pour guitare et orchestre. À ce moment, les percussions et la plupart des cuivres ont quitté la scène pour laisser la place au superbe son de la guitare. Dans la deuxième moitié du spectacle, l’orchestre d’origine a repris place et a joué Alborada del gracioso de Maurice Ravel et Sinfonia sevillana de Joaquin Turina. Le dernier mouvement de cette pièce était extrêmement divertissant.

Après le concert, j’ai rencontré le maestro Stéphane Laforest. Il m’a parlé de son parcours de musicien et de son choix d’être chef d’orchestre qui vient d’une belle tradition familiale. Il était très satisfait du spectacle et de l’effort donné par tous les musiciens. Comme conseil, il m’a dit de choisir un instrument sur lequel je voudrais me concentrer davantage afin de pouvoir continuer plus longtemps et être assez bon pour avoir vraiment du plaisir.

Petite anecdote: à la fin du spectacle je suis allé remettre des fleurs au chef d’orchestre. J’ai donné la main à monsieur Laforest et je me suis fait secouer la main pendant environ quinze secondes, ce qui a bien fait rire la salle.

Merci à Zoé Achim et l’OSS de m’avoir permis de vivre cette aventure et j’ai bien hâte au prochain concert au mois de mai.

Elliot St-Pierre, 11 ans
École du Sacré-Coeur

Zoé Achim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.