À propos

L’Orchestre symphonique de Sherbrooke est l’un des plus anciens orchestres symphoniques au Québec et l’un des meilleurs orchestres régionaux au pays. C’est aussi la plus importante propriété culturelle en Estrie et un partenaire culturel apprécié des organismes, des entreprises et des commissions scolaires. En tant qu’entreprise dynamique et créatrice d’emplois qui gère plus d’un million de dollars de budget, l’OSS est un partenaire économique important avec plus de 800 000$  en retombées pour la région.

Plusieurs rôles incombent à un orchestre symphonique de région, dont l’ancrage régional qui consiste à s’impliquer activement au sein de sa communauté en y faisant travailler ses artistes, en participant à l’éducation musicale de sa population et en réalisant divers événements sociaux et communautaires.  Rendre la musique classique accessible au plus grand nombre, y compris aux étudiants du primaire et du secondaire; contribuer  à  la qualité de vie des citoyens; participer aux grands événements culturels, sportifs, commémoratifs, etc.  sont tous des éléments indissociables au rôle d’un orchestre régional.

L’Orchestre symphonique de Sherbrooke est constitué de 45 musiciens professionnels réguliers et compte plus de 200 musiciens surnuméraires engagés selon les concerts. Le chef et directeur artistique, Stéphane Laforest, dirige l’OSS depuis maintenant 21 ans. L’OSS, c’est aussi une équipe permanente, un conseil d’administration formé de professionnels et de musiciens, ainsi que plusieurs bénévoles.

Mission

L’Orchestre symphonique de Sherbrooke a pour principale mission  d’être un orchestre professionnel et un chef de file de la promotion et de la production de la musique classique et symphonique en Estrie.  Cette mission met en lumière certains rôles et responsabilités assumés : développer la qualité artistique de ses prestations, encourager et mettre en valeur les talents locaux, québécois et canadiens, être un instrument de développement culturel et économique et agir en collaboration étroite avec les organismes culturels, éducatifs et récréotouristiques de la région.

Son mandat principal est de démocratiser la musique classique et symphonique en la rendant accessible au plus grand nombre de gens possible, y compris les étudiants du primaire et du secondaire. Notre organisme contribue à la qualité de vie des citoyens en participant aux grands événements culturels, sportifs et  commémoratifs, qui ont lieu au niveau local et régional. Finalement, l’OSS agit à titre de leader tout en partageant la scène culturelle avec d’autres organismes de la région.

Historique

C’est en 1940 que la Symphonie de St-Charles, créée un an plus tôt, devient l’Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS). Depuis sa fondation, l’OSS a fait face à plusieurs défis, il a traversé des périodes difficiles et d’autres plus favorables, mais force est d’admettre, l’OSS est vivant et en constante évolution. À l’aube de son 81e anniversaire, il est l’un des plus vieux orchestres au Canada.

Les premières décennies de l’Orchestre sont marquées par le développement artistique : l’OSS accueille des solistes, tant de renommée internationale que locale, et donne des concerts de grande envergure avec des invités de marque tels que Yehudi Menuhin, Raoul Jobin, Glenn Gould, Witold Malcuzynski, Leon Fleischer et Paul Loyonnet.

Les prestations sont alors le rendez-vous à ne pas manquer pour les gens de Sherbrooke.

Entre 1960 et 1964, l’Orchestre fait preuve de hardiesse et de témérité, ne reculant devant aucune grande œuvre. On y entend alors : La Neuvième Symphonie de Beethoven, Le Messie de Handel et Le roi David d’Arthur Honegger. Mais aucune des compositions jouées antérieurement ne fait couler autant d’encre que celle de Serge Garant, compositeur de renom et ancien musicien de l’orchestre. En 1964, l’OSS signe une entente avec l’Université de Sherbrooke qui lui permet de présenter ses concerts dans la Grande salle, aujourd’hui la salle Maurice-O’Bready du Centre culturel. En 1969, après trente ans à la direction de l’OSS, Sylvio Lacharité tire sa révérence.

En 1979, le directeur de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke, M. Brian J. Ellard, devient chef attitré de l’OSS et change l’image de l’Orchestre en programmant notamment des concerts populaires et des concerts avec le Chœur symphonique de l’Université de Sherbrooke, qu’il a fondé en 1980. Il quittera son poste en 1983, l’implantation de l’École de musique tardant à se concrétiser. L’histoire de l’Orchestre est également marquée par l’arrivée du directeur artistique et chef Marc David en 1988. C’est au cours du mandat de M. David que l’OSS obtient le statut d’orchestre professionnel. La période la plus sombre de l’OSS se situe à la fin des années 1990, alors que l’Orchestre accuse un déficit accumulé de 250 000 $. Après quelques années de gestion rigoureuse, la santé financière de l’Orchestre s’améliore. Stéphane Laforest est nommé chef et directeur artistique de l’OSS en 1997. Sa direction d’orchestre, précise et passionnée, son expertise artistique et sa façon unique de rester en contact avec l’auditoire donnent le souffle actuel à l’Orchestre symphonique de Sherbrooke.

De 2009 à 2012, l’Orchestre vit une seconde période sombre.   Le sous-financement,  la diminution des ventes de billets et la perte de plusieurs partenaires financiers conduisent à une  réduction  considérable des activités de l’Orchestre.  La situation financière  critique met alors en péril la survie même de l’organisation et pousse le conseil d’administration à effectuer des changements drastiques au niveau de sa gouvernance et de sa permanence.  Le conseil d’administration sera désormais constitué de 9 postes d’administrateur, de deux postes pour des musiciens administrateurs et d’un poste pour le représentant des musiciens.     Cette nouvelle structure s’accompagne de l’arrivée de plusieurs nouveaux administrateurs au sein du conseil d’administration.

Depuis 2013, la situation a évolué et fait place aujourd’hui à un renouveau très stimulant.   La nomination d’un nouveau président, l’arrivée de nouveaux membres au sein du conseil d’administration,  l’embauche d’un directeur général expérimenté et une restructuration de la permanence,  permettent à l’organisation d’envisager le futur avec optimisme et confiance comme en font foi les états financiers et la popularité des concerts.  La croissance que connait l’OSS depuis 7 ans a permis d’éliminer le déficit accumulé de l’organisation, d’augmenter le nombre de ses concerts et de créer un fonds pour la pérennité de l’organisation. La création d’un tel fonds aurait été inconcevable quelques années auparavant!

La vision artistique de l’orchestre est en fonction de la réalité du milieu dans lequel il évolue, des besoins de la population, de la présentation d’artistes locaux, régionaux et internationaux, mais aussi de la réalité financière nécessaire au maintien de la musique classique et orchestrale en Estrie.

Aujourd’hui, l’OSS produit une dizaine de concerts symphoniques par année, principalement à Sherbrooke. Il vient également de mettre sur pied une toute nouvelle série de musique de chambre diffusée à la salle du Centre Québecor et mettant en vedette les musiciens de l’OSS.  Son implication communautaire se situe tant au niveau de l’éducation qu’au niveau social avec son tout nouveau projet Les Rendez-Vous de l‘OSS.

L’Orchestre compte 45 musiciens réguliers, une solide équipe artistique, une petite, mais efficace équipe de 3 employés permanents et un conseil d’administration compétent et engagé.

L’OSS est l’un des plus anciens orchestres du Québec. Virtuoses, solistes, artistes s’y sont succédé afin de faire découvrir au public des grands classiques de la musique. L’OSS est plus que jamais au cœur des activités culturelles de la région de l’Estrie. En effet, chaque saison représente un nouveau défi à relever.

L’appui de nombreux bénévoles, la participation du public et bien sûr l’immense talent des musiciens et musiciennes ont fait de cet orchestre une réussite. Il ne faudrait pas oublier le remarquable travail des chefs d’orchestre, qui ont su transmettre leur savoir. Notons, entre autres, Sylvio Lacharité, Claude Paradis, Roland Leduc, Brian Ellard, Marc David et bien sûr Stéphane Laforest toujours en poste à ce jour.

Exposition de photos

En février 2015, dans le cadre de son 75e anniversaire, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke, en collaboration avec Raymond Chabot Grant Thornton, dévoilait son exposition de photos « 75 d’histoire, de musique et de passion pour l’OSS ».

L’Orchestre symphonique de Sherbrooke est l’un des plus anciens orchestres du Québec. Depuis sa fondation en 1939, l’OSS a vu défiler des milliers de musiciennes et de musiciens, des dizaines de chefs d’orchestre attitrés ou invités ainsi que des solistes par centaines. Plusieurs administrateurs et présidents ont aussi siégé à son conseil d’administration.

L’exposition de photos « 75 d’histoire, de musique et de passion pour l’OSS» se veut un hommage à ces milliers de personnes de cœur qui ont évolué avec l’Orchestre à un moment ou un autre au cours des 75 dernières années. Au fil des saisons, ces personnes ont permis à l’Orchestre de croître, de s’épanouir pour finalement devenir un des meilleurs orchestres de région au Canada. Grâce à elles, l’OSS peut aujourd’hui continuer de combler les mélomanes de la région en accueillant des virtuoses, des solistes et des artistes renommés afin de faire découvrir au public des grands classiques de la musique.

Pour sa 75e saison, 900 personnes se sont abonnées à la série Grands concerts BMO de l’OSS. Il s’agit d’un record historique qui prouve que l’Orchestre est encore bien vivant et apprécié de la population. Si l’avenir est aussi prometteur pour notre organisation, c’est grâce à tous ceux et celles qui, hier et aujourd’hui, ont travaillé avec l’Orchestre en ayant toujours à cœur le désir de partager leur amour de la musique.

Merci à nos partenaires et collaborateurs dans ce projet:

Raymond Chabot Grant Thornton, partenaire de longue date et commanditaire en titre de l’exposition; le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke; Mme Suzanne Pressé; Imacom Communications; Mme Jessica Garneau; la Société d’histoire de Sherbrooke; le Service d’archives du Séminaire de Sherbrooke; Mme Anne Racine et les photographes Hani Ferland et François Lafrance.

Voir quelques-unes des photos de l’exposition « 75 d’histoire, de musique et de passion pour l’OSS ».