Charles Richard-Hamelin joue Beethoven

Dans le cadre du 250e anniversaire de naissance de Beethoven, le talentueux Charles Richard-Hamelin interprète le Concerto pour piano no 3 en do mineur, op. 37,  et l’orchestre complète le programme avec la Symphonie no 7 en la majeur, op. 92.

 

Série Grands concerts BMO

CHARLES RICHARD-HAMELIN
Samedi 5 octobre 2019

20 h | salle Maurice O’Bready

Charles Richard-Hamelin, piano
Stéphane Laforest, direction
Orchestre symphonique de Sherbrooke

Billets en ligne Notes de programme

Présentateurs du concert

Biographie

Charles Richard-Hamelin s’impose sur la scène musicale internationale comme un pianiste « hautement sensible » (Gramophone), animé par « une grande profondeur de sentiments sans la moindre condescendance » (Le Devoir). Il est reconnu comme un interprète « polyvalent, multidimensionnel et d’un lyrisme séduisant, un technicien d’une élégance et d’une sophistication exceptionnelles » (BBC Music Magazine).

Il a notamment reçu, en 2015, la Médaille d’argent au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et le prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate. Il a aussi remporté le deuxième prix au Concours musical international de Montréal, ainsi que le troisième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven au Seoul International Music Competition, en Corée du Sud.

Charles Richard-Hamelin est un invité recherché des plus grands festivals de musique classique, parmi lesquels le Festival international de piano de La Roque d’Anthéron en France, le Festival du Printemps de Prague, le Festival international « Chopin et son Europe » à Varsovie, le Festival International de Lanaudière et le Festival George Enescu à Bucarest. Il a œuvré avec des chefs d’orchestre de renom, dont Kent Nagano, Vasily Petrenko, Jacek Kaspszyk, Aziz Shokhakimov, Peter Oundjian, Jacques Lacombe, Fabien Gabel, Carlo Rizzi, Alexander Prior, Christoph Campestrini, Lan Shui, Jean-Marie Zeitouni, Charles Olivieri-Munroe, Howard Shelley, Antoni Wit et Jonathan Cohen. Il s’est également produit comme soliste avec des orchestres réputés à travers le monde, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, les orchestres symphoniques de Québec, de Toronto, d’Edmonton, de Varsovie, de Singapour et de Hiroshima de même qu’avec l’Orchestre Métropolitain, Les Violons du Roy, I Musici de Montréal, l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa, l’Orchestre Philharmonique de Calgary, l’OFUNAM (Mexico), le Kraków Philharmonic Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Poznań et la Sinfonia Varsovia.

Sur disque, on doit à Charles Richard-Hamelin cinq albums, tous parus sous étiquette Analekta. Il a d’abord enregistré en 2015 des interprétations remarquées des dernières œuvres de Chopin. Lancé en 2016, son deuxième album rassemble des œuvres de Beethoven, Enescu et Chopin, enregistrées en concert au Palais Montcalm de Québec. Sa discographie s’est ensuite enrichie de deux albums, l’un consacré au premier volet d’une intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven, enregistré avec le violon solo de l’Orchestre symphonique de Montréal Andrew Wan, et l’autre tiré d’un enregistrement en concert des deux concertos pour piano et orchestre de Chopin, avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Ces albums ont reçu des prix et un accueil enthousiaste des plus grands critiques musicaux.