Liszt, le virtuose

Série Grands concerts BMO

Liszt, le virtuose
Vendredi 7 octobre 2027
20 h | salle Maurice-O’Bready

Geneviève Leclair, cheffe invitée
Élisabeth Pion, piano
Orchestre symphonique de Sherbrooke

Accompagnée de l’OSS, la talentueuse pianiste Élisabeth Pion interprètera avec virtuosité le Concerto pour piano no. 1 de Liszt. Également au programme et sous la direction de la cheffe Geneviève Leclair, l’orchestre jouera la Symphonie no. 6 de Tchaïkovski, pour laquelle on peut imaginer que le compositeur a crée son propre requiem.

Stacey Brown Perspectives
Franz Liszt Concerto pour piano no. 1 en mi bémol majeur, S. 124
Piotr Ilitch Tchaïkovski Symphonie no. 6 en si mineur, op. 74 « Pathétique »

Régulier: 41$ – 66$
60 ans et +: 36$ – 58$
Étudiant ** (15 à 25 ans): 19$ – 58$
Enfants (14 ans et moins): 10$

 

*Ajout de 3$ pour les achats par téléphone (819 820-1000) et 5$ pour les achats en ligne.
** Sur présentation de la carte étudiante
Achat en ligne
Notes de programme

GENEVIÈVE LECLAIR

Geneviève Leclair est très active en tant que cheffe invitée au Canada, aux États-Unis et en Grande-Bretagne, ainsi que professeure agrégée de direction d’orchestre au Berklee College of Music où elle enseigne depuis 2016. Les faits saillants de sa saison 2022-23 incluent des premières avec Orchestre Métropolitain, et Lowell Chamber Orchestra, ainsi qu’un retour au  Spartanburg Philharmonic et Ballet.

À l’aise dans le monde symphonique autant qu’au ballet et à l’opéra, elle a été directrice musicale de Parkway Concert Orchestra de 2013 à 2019 ainsi qu’assistante chef d’orchestre puis chef invitée au Boston Ballet Orchestra de 2010 à 2017. Elle a également été membre du conseil d’administration de l’International Conductors Guild de 2017 à 2020.

Ces dernières années, Geneviève a eu l’opportunité de travailler avec de nombreux orchestres dont The National Ballet of Canada, Northern Ballet (U.K.), Winnipeg Symphony, Saskatoon Symphony, Jeunesses musicales Canada, Symphony New Brunswick, Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-St-Jean, Symphony New Hampshire, Concord Orchestra, Wellesley Symphony, Syracuse University Symphony Orchestra and New England Conservatory Chamber and Youth Philharmonic Orchestras. En 2020, elle a dirigé la première québécoise de l’opéra As One de Laura Kaminsky avec l’Orchestre Classique de Montréal dans une web diffusion encensée par la critique et disponible sur OuTV.

Geneviève a remporté le American Prize 2017 en direction d’orchestre, division collège/université et s’est classée à la 2e place de la division professionnelle. Au printemps 2010, Geneviève a eu l’honneur de recevoir la bourse de direction d’orchestre de la Fondation commémorative Sir Ernest MacMillan. Ses interprétations ont été encensées par la critique comme étant « impeccables » (Boston Phoenix), « ravissantes » et « d’une lecture et d’un momentum exemplaires » (Hugh Fraser) tandis que son style de direction a été célébré pour sa « verve et sa précision », « ses nuances et ses tempos surs, ses rythmes impeccables, et son phrasé cristallin créant un puissant élan » (Carla DeFord).

Geneviève est titulaire d’un doctorat en direction d’orchestre de la Boston University sous la tutelle de Maestro David Hoose. Elle a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en interprétation de la flûte traversière à l’Université de Montréal, cette dernière sous la supervision de Denis Bluteau, flûte solo associé à l’Orchestre Symphonique de Montréal. Elle s’est également perfectionnée auprès de maîtres tels que Boris Brott, Kenneth Kiesler, Carl Topilow, Dr Ann Howard Jones, Susan Hoeppner, Camille Churchfield, Lise Daoust et Jeanne Baxtresser. En novembre 2010, elle a été invitée à participer à la première édition de l’Atelier pour chefs d’orchestres canadiens de l’Orchestre du Centre National des Arts (Ottawa).

En plus de sa carrière d’interprète et de pédagogue, Geneviève est l’auteure d’une série de livres d’exercices de théorie musicale, Les Devoirs du prof Rémi, publiés aux Éditions École de musique Vincent-d’Indy.

 

 

 

ÉLISABETH PION

Artiste curieuse et innovatrice, la pianiste Élisabeth Pion, née en 1996 au Québec (Canada), se distingue comme soliste, chambriste et collaboratrice sur la scène culturelle canadienne et internationale.

Basée à Londres, Élisabeth complète présentement le Artist Diploma auprès de Ronan O’Hora à la Guildhall School of Music & Drama, où elle est récipiendaire d’une bourse d’études complète depuis 2018. Elle a précédemment travaillé au Canada avec Francine Lacroix, Suzanne Goyette et André Laplante.

Élisabeth cherche continuellement à travailler de près avec les artistes qui l’inspirent. Dame Imogen Cooper l’a récemment sélectionnée afin de faire partie de la Imogen Cooper Trust. En 2019, elle a été choisie afin de travailler auprès de Christian Blackshaw dans le cadre du Hellensmusic Festival. Elle a aussi joué en masterclasses pour notamment Till Fellner, Stephen Hough, Boris Berman, Bernd Goetske, Claudio Martinez Mehner, Richard Goode, Paul Lewis et Robert Levin.

Élisabeth a été remarquée au sein de nombreuses compétitions: elle a notamment remporté le 1er prix de la Thousand Islands International Piano Competition, le Prix Banque Nationale du Prix d’Europe, le 1er prix de la Shean Piano Competition, la Silver Medal de la Musician’s Company de Londres et le Guildhall Wigmore Recital Prize. En 2018, Élisabeth a été nommée dans le Palmarès CBC 30 Hot Canadian Classical Musicians under 30, et a également fait partie des 15 Rising Stars of 2018 du magazine La Scena Musicale. Elle a fait ses débuts sur la chaîne BBC Radio 3 en 2019, dans le cadre de la journée BBC Total Immersion célébrant Nadia et Lili Boulanger.

En juillet 2021, elle a fait ses débuts en récital solo au Wigmore Hall. Elle se produira prochainement comme soliste avec l’Orchestre symphonique de Laval et le Toledo Symphony Orchestra. Elle a précédemment été invitée à jouer avec l’Orchestre classique de Montréal, Ensemble Sinfonia de Montréal, l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal, l’Ensemble Volte, l’Orchestre symphonique de Longueuil, le Victoria Symphony Orchestra et Arion Orchestre baroque. Élisabeth fera bientôt ses débuts en Chine, repoussés en raison de la pandémie.

Élisabeth est passionnée par la musique de chambre et fait partie du De Beauvoir Piano Trio. Elle s’intéresse aussi à la performance sur fortepiano et a travaillé avec la pianofortiste Maggie Cole à Londres. Elle a récemment été invitée à se produire comme soliste avec Arion Orchestre baroque, sur piano Broadwood 1826, sous la direction de Mathieu Lussier. Elle est aussi fascinée par l’improvisation classique et reçoit les conseils de David Dolan dans ce domaine.

Élisabeth s’intéresse au développement complet de l’artiste. Son profond intérêt pour la littérature, l’écriture et le Tai Chi viennent nourrir sa pratique musicale. Elle n’hésite pas à varier les expériences de scène en collaborant avec des artistes issues de divers milieux: en 2015, les photographes Sanchez Brothers, pour un projet intitulé The Lesson; en 2016, l’artiste visuel Patrick Bernatchez dans le cadre de Goldberg Experienced au Musée d’art contemporain de Montréal; en 2018, la troupe Le Théâtre Indépendant, dans la production de Quartett Solo, d’Heiner Müller, où elle a agi comme directrice musicale. Elle est aussi co-directrice artistique du Festival Unisson au Canada, dont la formule-signature est la création d’une expérience immersive entre un.e auditeur.trice et un.e musicien.ne-mystère.

Élisabeth est reconnaissante pour le support de la Guildhall School of Music & Drama, la Sylva Gelber Music Foundation, le Musician’s Company Carnwath Scholarship, Help Musicians UK, la Fondation Jeunesses Musicales Canada et Talent Unlimited UK.

 

 

 

Présentateurs du concert