Beatles symphonique

Série symphonique POP

BEATLES SYMPHONIQUE                                                                                                                               

Samedi 8 mai 2021
Salle Maurice-O’Bready
19h
15h (supplémentaire)

Stéphane Laforest, direction
Orchestre symphonique de Sherbrooke
Invités:
Marc Déry, voix
Kim Richardson, voix
Rick Hughes, voix

 

Une soirée empreinte de nostalgie avec les meilleurs succès de ce légendaire groupe britannique tels que Hey Jude, All You Need Is Love, Let It Be, Can’t Buy Me Love, Yesterday, She Loves You, Hello, Goodbye et Got to Get You into My Life! Place à la Beatlemania!

Note:

À ce jour, la capacité maximale en salle est de 250 personnes.  Toutes les mesures sanitaires et sécuritaires sont adoptées par le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke.

Achat de billets pour 19h Achat de billets pour 15h

Achat par téléphone: 819 820-1000

Prix des billets

Régulier: 59$
Aîné: 53$
Enfant/étudiant: 25$
Cliquez ici pour connaître les frais de billetterie du Centre culturel

 

Biographies

MARC DÉRY


Marc Déry est né le 4 novembre 1963 à Montréal. À la fin des années 1980, il joue de la basse pour différentes formations comme Les Colocs et Dédé Traké, en plus de fonder avec son frère Yves un groupe qui portera officiellement le nom de Zébulon en 1992. Le groupe, dont il est le chanteur et le bassiste, conçoit deux albums aux sonorités pop-rock et reggae : Zébulon (1994) et L’œil du zig (1996). Le succès commercial des pièces comme Les femmes préfèrent les ginos et Job Steady ainsi que les deux Félix qu’il remporte (découverte de l’année en 1994 et groupe de l’année en 1997), consacrent Zébulon comme étant le groupe phare de la scène rock québécoise des années 1990.

Après la dissolution de la formation en 1997, Marc Déry se concentre sur sa carrière solo avec l’écriture et la réalisation de son premier album éponyme qui paraît en 1999. Aussi bien accueilli par le public que par la critique, le disque accroche grâce à ses sonorités à la fois « folk-trippy » et « électro-pop ».

Suivront un 2e album À l’avenir, en 2002, qui se mérite cinq nominations au Gala de l’ADISQ puis À la figure, son troisième album solo,  qui sort en 2005.

À l’occasion des Francofolies de Montréal de 2008, Zébulon est invité à se reformer. Le groupe a tellement de plaisir à se retrouver sur scène qu’il retourne en studio pour enregistrer un troisième disque intitulé Retour sur Mars.

En gestation pendant trois ans, Numéro 4 paraît à l’automne 2011. Plus rock, pop et festif que ses autres albums, le quatrième disque solo de Marc Déry est très actuel. Nonobstant ses spectacles avec Zébulon durant les années suivantes, Marc Déry se fait plutôt rare sur la scène, mais l’année 2019 marque le 20e anniversaire de sa carrière solo! Le chanteur prépare donc une tournée de spectacles pour l’occasion et il se replonge dans la création.  Son plus récent album Atterrissage, sorti en septembre 2019, reflète l’âme voyageuse de l’auteur-compositeur-interprète qui a vécu les dernières années à explorer d’autres latitudes. Un long périple qui lui a permis de se ressourcer, loin des feux des projecteurs.

Parallèlement à tout cela, Marc Déry fait également partie de la formation Les Ringos aux côtés d’Éric Goulet, André Papanicolaou  et Marc Chartrain, qui célèbre les chansons les plus ludiques du répertoire impressionnant des Beatles.

KIM RICHARDSON

 

Dès son jeune âge, Kim Richardson débute sa carrière comme actrice et danseuse dans les théâtres de la région de Toronto. À l’adolescence, elle se produit comme chanteuse dans les bars, avec la permission de sa mère, n’ayant pas encore l’âge légal pour y entrer. À 20 ans, en 1986, Kim remporte son premier prix Juno dans la catégorie Interprète le plus prometteur de l’année avec son single He’s My Lover, et l’année suivante en décroche un deuxième dans la catégorie Meilleur enregistrement R&B/Soul pour sa chanson Peek-A-Boo. Le tour du chapeau se complète en 1994, avec un Juno pour le Meilleur album Jazz contemporain, enregistré avec le groupe The Merlin Factor.

Au fil des années, Kim chante aux côtés de plusieurs artistes canadiens de renom comme Céline Dion, Corey Hart, Ginette Reno, Diane Dufresne, Nanette Workman, Gino Vannelli, ainsi que d’étoiles internationales comme Barry White, Stevie Wonder, Robert Palmer, Murray Head ou encore Michel Fugain. Elle a même ​le privilège de chanter pour la reine Elizabeth II et pour nul autre que Nelson Mandela, lors d’un spectacle donné en son honneur en 1990 à Montréal.

La première émission télé qui nous la fait connaître, Beau et Chaud, lui ouvre la route à plusieurs autres, dont:  Prière de ne pas envoyer de fleurs, la Fête nationale du Québec à Montréal ainsi que la Fête nationale du Canada. Plus récemment, En direct de l’univers, Belle et Bum, et Y’a du monde à messe.

La discographie de Kim Richardson à titre de choriste se chiffre à un impressionnant 500 albums! Étant très impliquée comme choriste auprès de plusieurs artistes depuis tant d’années, ce n’est qu’en 2006 que le public peut enfin apprécier son oeuvre de soliste avec un premier disque intitulé Kaléidoscope. En 2011, Kim nous offre Mes amours, un deuxième album entièrement en français avec une touche jazz.

Encore à ce jour, Kim prête sa voix à plusieurs formations, évènements et spectacles. On peut d’ailleurs l’entendre au Dièse Onze tous les dimanches en formule jazz.

RICK HUGHES

Rick Hughes est le chanteur du groupe rock Sword qui a distribué 4 albums mondialement.

Il fait partie des rockers qui enflamment les scènes et fait crier les foules avec des chansons électrisantes. Sa carrière de rocker l’a amené à livrer des performances au niveau international auprès d’artistes tels que Jon Bon Jovi, Metallica, Alice Cooper, Motorhead, etc. À cette époque musicale, chanter jusqu’à en perdre la voix était le rêve de tous. Rick Hughes a pleinement vécu ce rêve avec les tournées de son autre groupe Saints & Sinners où il a percé en Europe, aux États-Unis ainsi qu’au Japon.

De retour au Québec, Rick Hughes a ramené son bagage de la scène internationale rempli d’expériences enrichissantes. À la fin des années 1990, il a participé à plusieurs comédies musicales donnant plus de 500 spectacles.

Au début 2000, il chante pour diverses émissions télévisées à succès, dont la plus connue de tous, La Fureur.

En plus de ses performances sur la scène et la télévision, ses chansons rock lui ont valu deux nominations au Gala de l’ADISQ et une présence marquée sur les palmarès québécois.

En 2006, il lance son tout premier album solo : ¨ Train d’Enfer ¨, album qui lui donnera son premier numéro 1 avec la chanson ¨Pour une seconde¨ ainsi que sa deuxième nomination à L’ADISQ, pour album rock de l’année.

C’est en 2013 que Rick déchire la scène lors de la première édition de l’émission La Voix sur TVA et il se fait remarquer une fois de plus en conquérant le grand public. Depuis, il parcourt le Québec pour faire vibrer les planches au grand plaisir de ses fans.

C’est en 2015 qu’il entreprend l’aventure; American Story show et American Story show 2; les années Woodstock.

Avec plus de 75 000 billets vendus ces spectacles ont été certifiés par LADISQ, Billets dargent et Billets dor, ainsi quune nomination dans la catégorie spectacle de lannée. 

Le chanteur d’aujourd’hui est désormais un artiste accompli et un homme près de son public. Il se concentre sur ses fans québécois avec sa tournée « LE RICK HUGHES SHOW »  tout en travaillant sur son nouvel album solo prévu pour l’année 2021.

Tous s’entendent sur un même point : l’homme derrière la voix est authentique et débordant d’énergie. Pour les années à venir, tout laisse présager que Rick Hughes poursuivra sa carrière fidèle à lui-même, tel un rocker assagi à la voix puissante.